­

L'Extrême-onction

L’extrême-onction est administrée au seuil de la mort ; elle permet au mourant de passer le seuil en sérénité.

Si l’état du malade le permet, ce sacrement est précédé d’un Entretien sacramentel et d’une Communion des malades.

Après le passage du seuil, les funérailles se déroulent en deux parties.

Le rituel de la “levée du corps” s’accomplit d’abord dans l’intimité, juste avant la fermeture du cercueil.

Puis s’accomplit le rituel des obsèques, au cours duquel le prêtre prononce une allocution retraçant le chemin de vie du défunt. Les obsèques ont lieu soit devant la tombe, soit au crématorium.

Dans les jours ou semaines qui suivent est généralement célébré un Acte de consécration de l’homme pour le défunt.

Après le décès, les vivants peuvent continuer à nouer avec le défunt un dialogue intime nourri de prières, de méditations ou de lectures des Évangiles. Ce lien est précieux pour tous les défunts. 

Un document à télécharger :

Pour approfondir :