­

Les 13 Nuits Saintes       

Axel Burkart - Formateur et conférencier dans le domaine de la science spirituelle

Les 13 jours entre le 24 décembre et le 6 janvier représentent ce que l'on appelle les « nuits saintes ». Durant cette période, à partir du solstice d'hiver, le contact avec le monde spirituel est très intense. En effet, c'est à cette période que la Terre se « réveille » spirituellement, alors qu'en été elle est spirituellement endormie.

Pendant les Nuits Saintes, nous pouvons donc nous relier intimement au monde spirituel et aux êtres et forces guidantes qui y agissent, et recevoir des impulsions et des forces importantes pour la nouvelle année.

Au long de ces jours, nous parcourons pour ainsi dire sous forme compacte le zodiaque et ses forces, tel qu'il se manifeste ensuite durant les 12 mois ou les 12 signes de l'année suivante.

Les Nuits Saintes commencent dans la nuit du 24 au 25 décembre, jour de la naissance de Jésus. Après ces 13 nuits saintes, nous arrivons au 6 janvier, qui est le jour sacré de la « naissance du Christ », de « l'apparition » du Christ : « l’Épiphanie » ou « la Théophanie ». C’est le Baptême dans le Jourdain.

Aujourd'hui encore, cette fête est célébrée ainsi dans le christianisme orthodoxe.

Les 13 nuits résultent donc - selon Rudolf Steiner - du lien entre les 12 signes du zodiaque et les hiérarchies spirituelles. Pour cela, il nous faut savoir qu’après ces 9 hiérarchies, l'homme est compté en tant que 10e hiérarchie. Au-dessus des hiérarchies spirituelles se trouve « Dieu » en tant que Trinité : le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Le Père se trouve en dehors du zodiaque.

Le 13e est toujours le « compagnon invisible » qui fait des 12 une nouvelle totalité. C'était le cas du Christ avec les apôtres.

Ainsi, ces 12 jours ou nuits sont reliés à l’homme, aux 9 hiérarchies, au Fils et au Saint-Esprit - l'esprit de vérité. La correspondance est indiquée ci-dessous.

Il ne semble pas si décisif d’organiser schématiquement ces êtres, les nuits et les signes du zodiaque. Il est préférable de s'accorder personnellement à chaque jour, comme on le peut, et de découvrir soi-même l'ambiance que l'on perçoit ce jour-là, ce que le jour nous 'dit'.

Car il y a aussi deux directions symboliques dans la course du soleil à travers le zodiaque, l'une dans le sens des aiguilles d'une montre, l'autre dans le sens inverse, selon l'évolution et l'involution.

Le savoir qu'un Rudolf Steiner a donné de sa vision et qui, à l'époque, n'était enregistré que sous forme de sténographie lors des conférences - et donc avec des erreurs -, ne doit pas être simplement repris aveuglément. La tâche consiste à travailler soi-même avec cela, à le vérifier et à l'examiner en pratique pour soi-même.

Les deux parcours correspondent d'une part au parcours physique du soleil des Poissons vers le Bélier, d'est en ouest, comme nous le connaissons au cours de la journée et de l'année, et d'autre part, au parcours du point de l’équinoxe du printemps qui détermine les âges du monde comme « Poissons », « Verseau », etc.

Les pieds sont en correspondance avec les Poissons, la tête avec le Bélier. Le développement « de la tête aux pieds » correspond au développement de l'embryon qui, au début, n'est presque que tête. C'est « l'éveil », « l’incarnation », « l'involution ». Celle-ci se rapporte à l'expérience vécue au « jour », c'est-à-dire dans la matière. La direction opposée se réfère à l'évolution spirituelle d'ouest en est, au-devant du soleil spirituel.

On peut donc vivre ces jours intérieurement dans un sens comme dans l'autre.

De ce point de vue il existe donc les associations suivantes – les relations avec les planètes sont notées en plus. Les êtres à partir des chérubins agissent de l'extérieur du système solaire, à partir du zodiaque extérieur. Une affectation essentielle – que nous adoptons également ici – voit un milieu à la Saint-Sylvestre, qui n'est pas attribué à une hiérarchie.

24/25 décembre              Poissons - Homme - Terre

25/26 décembre              Verseau - Ange - Lune

26/27 décembre              Capricorne - Archange - Mercure

27/28 décembre              Sagittaire - Archées / Puissances d’Origine - Vénus

28/29 décembre              Scorpion - Exusiai / Esprits Révélateurs - Soleil

29/30 décembre              Balance - Dynamis / Forces universelles - Mars

30/31 décembre              Vierge - Kyriotetes / Régents d’Univers - Jupiter

31 décembre / 1er janvier  Le Père

01/02 janvier                  Lion - Trônes - Saturne

02/03 janvier                  Cancer - Chérubins

03/04 janvier                  Gémeaux - Séraphins

04/05 janvier                  Taureau - Saint-Esprit

05/06 janvier                  Bélier - Fils / Christ / Agneau.

Cette subdivision apparaît comme celle qui convient. Car elle révèle un autre fait, qui réside dans les questions :

Pourquoi l'année commence-t-elle le 1er janvier ?

Pourquoi commence-t-elle 7 jours après noël ?

Pourquoi fêtons-nous le nouvel an le 31 décembre ?

Normalement, nous ne nous posons plus cette question, car c'est ainsi. Mais c'est ainsi parce que c'est vraiment le début d'une nouvelle année pour la Terre ! Parce qu'il y a un Nouvel An mondial qui a lieu justement après la septième nuit. C'est le moment du silence le plus profond. C'est là que toutes les forces spirituelles se reposent. C'est pourquoi la 8e nuit apparaît comme celle qui n'est attribuée à aucune hiérarchie.

 

Traduit/adapté de l’allemand par Philia Thalgott


Le présent texte est tiré d'une conférence tenue en 2019. On trouvera en ligne chacune des 13 conférences sur les nuits saintes données en 2020 (en allemand).


1 Mathématicien/informaticien de formation, Axel Burkart a donné depuis 1976 plus d’un millier de conférences et formations sur la science spirituelle et le développement de l’être humain, à la lumière des enseignements de Rudolf Steiner.

Ses interventions sont largement diffusées en ligne (en allemand), sur :
- sa chaîne « Geisteswissenschaft TV »
youtube  
- son site : https://akademie-zukunft-mensch.com/